Header Image

Alimentation

Alimentation

L’alimentation de l’être humain est une thématique très complexe. Chaque groupe de population a des exigences spécifiques en termes de nourriture. Les personnes qui pratiquent des sports d’endurance, par exemple, auront des besoins accrus en sodium, tandis que chez les nourrissons au contraire, les apports en sodium doivent plutôt être limités.
Voici quelques principes alimentaires de base; ceux-ci sont valables pour les adultes en bonne santé, ainsi que pour les enfants à partir de l’âge de 2 ans environ.

Principes d'une alimentation saine

  1. Ne vous nourrissez pas de façon trop unidimensionnelle. Pour avoir une alimentation équilibrée, variez autant que possible vos menus, notamment en tirant profit de la diversité saisonnière des légumes.
  2. Des glucides sains. Une grande partie de l’alimentation doit consister en glucides (lents). On les trouve principalement dans les féculents tels que le pain, les pâtes, le riz ou les pommes de terre. Les céréales complètes sont à privilégier, car elles sont plus riches en vitamines et en sels minéraux. Les produits à base de farine blanche ont au demeurant l’inconvénient de faire monter en flèche la glycémie, laquelle, au bout de quelques heures, retombe tout aussi abruptement, provoquant une sensation de fringale.
  3. Indispensables: les fruits et les légumes. Essayez de manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour. Une pomme ou une carotte constituent un en-cas très sain qui apporte non seulement des vitamines et des sels minéraux, mais aussi des fibres. Les légumes et les fruits contiennent également toute une série de nutriments essentiels pour la bonne santé de l’organisme, comme les flavonoïdes ou les caroténoïdes.
  4. Sans se bousculer. Ne prenez pas vos repas dans la précipitation. Mangez dans le calme, et mastiquez plus longuement les aliments: non seulement la digestion en sera favorisée, mais aussi la sensation de satiété augmente plus rapidement ainsi. En effet, celle-ci ne survient pas immédiatement chez l’être humain.
  5. Tout est une question de mesure. Evitez si possible les aliments très sucrés ou très salés, et tout particulièrement les produits contenant plusieurs sortes de sucres rapides. N’abusez pas du sel dans vos plats cuisinés.
  6. Des matières grasses, oui, mais pas n’importe lesquelles. Les graisses n’ont pas très bonne réputation. Elles sont pourtant essentielles à la vie. On distingue les acides gras saturés des acides gras insaturés. Une grande part des apports en matières grasses doit consister en acides gras insaturés, car ils sont indispensables à toute une série de processus physiologiques. Les acides gras insaturés sont surtout présents dans les matières grasses végétales et les huiles, notamment l’huile d’olive ou l’huile de colza, ainsi que les matières grasses produites à partir de ces huiles. En ce qui concerne les aliments d’origine animale, les poissons de mer sont à privilégier par rapport aux viandes telles que le rôti de porc.
  7. Boire. S’hydrater suffisamment est un besoin vital. Un adulte doit absorber au moins un litre et demi de liquide par jour, de préférence de l’eau, des tisanes non sucrées ou bien encore du jus de fruit coupé d’eau. Evitez d’abuser des sodas et autres boissons riches en sucre. Il en est de même de l’alcool, qui doit être consommé avec modération et occasionnellement.
  8. Le bon mode de préparation. Attention au temps et à la température de cuisson. Il n’est pas recommandé de cuire les aliments trop longtemps, ou à une température trop élevée, ce qui pourrait entraîner une déperdition des vitamines et générer des substances nocives.
  9. Une alimentation équilibrée, est-ce suffisant? Il ne suffit pas d’avoir une alimentation raisonnée. Surveillez votre poids et ne négligez pas l’exercice physique. Une promenade à pied quotidienne d’au moins 30 minutes est déjà un «plus» pour votre santé.
  10. Les protéines. Le lait et les produits laitiers doivent figurer tous les jours à votre menu. Le lait apporte à l’organisme des nutriments et des sels minéraux essentiels comme, par exemple, le calcium. Il faut aussi manger une à deux fois par semaine du poisson de mer, qui contient de l’iode, du sélénium et des acides gras insaturés de grande valeur nutritive. La viande, source importante de fer et de vitamines du groupe B, a toute sa place dans une alimentation équilibrée. Mais essayez de faire de la viande un accompagnement des légumes, plutôt que l’inverse. Un apport hebdomadaire de 300 à 600g de viande suffit largement pour couvrir les besoins.